Dessalement d’eau de mer: Mise en service de la station de Chtouka-Aït Baha

Chtouka-Aït Baha -La station de dessalement de Chtouka-Aït Baha vient d’entrer en service avec la livraison, samedi, des premiers volumes d’eau dessalée destinés à l’alimentation en eau potable du Grand Agadir, a annoncé l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du Souss-Massa (ORMVA/SM).

La mise en service de l’infrastructure d’irrigation est prévue dans les prochaines semaines, a indiqué l’ORMVA/SM, tout en félicitant l’ensemble des partenaires institutionnels et professionnels, ainsi que les autorités au niveau régional et provincial pour les louables efforts consentis et l’esprit de collaboration ayant contribué à l’aboutissement de cet ambitieux projet.

D’un coût global de 4,4 Milliards de dirhams, la station de dessalement de Chtouka-Aït Baha est le fruit de la mutualisation des efforts et des moyens entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE).

Ce projet de Partenariat Public-Privé, permettra la sécurisation de l’irrigation de 15.000 ha dans la plaine de Chtouka par le dessalement de l’eau de mer en substitution à l’eau souterraine et profitera à 1500 exploitations agricoles.

Ces installations permettront également à terme de produire 400.000 m3/jour d’eau dessalée, partagée équitablement entre l’eau potable et l’eau d’irrigation contribuant ainsi à la préservation de l’activité agricole dans la région, notamment les cultures à haute valeur ajoutée.

A rappeler que le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, s’est arrêté jeudi dernier, sur l’état d’avancement de la station de dessalement de Chtouka-Aït Baha .