Une large sensibilisation pour éviter les foyers agricoles

Chtouka-Ait Baha- Le coup d’envoi d’une large campagne de sensibilisation et de communication anti-covid-19 a été donné, mercredi à Chtouka-Ait Baha, et se poursuivra pendant 5 semaines dans toute la région de Souss-Massa.

Organisée à l’initiative de l’Association marocaine des producteurs et producteurs exportateurs de fruits et légumes (APEFEL) et l’Association marocaine des conditionneurs de fruits et légumes (AMCOMO), cette campagne a pour objectif principal la réalisation d’une sensibilisation de masse pour éviter l’apparition de foyers de contaminations au sein des fermes et stations de conditionnement.

Tenue en partenariat avec la Wilaya, la Région Souss Massa et les Provinces de Chtouka Ait Baha, d’Inzegane Ait Melloul et de Taroudant, cette campagne vise à préserver la santé humaine des travailleurs du secteur agricole par des actions de sensibilisation et de communication, mettre en place les moyens nécessaires pour réussir la prévention contre Covid-19, réussir le démarrage et la pérennité de l’activité des unités de production et stations de conditionnement dans ce contexte de crise sanitaire, ainsi que de mobiliser l’ensemble des acteurs et partenaires, dans le but de promulguer des mesures de prévention adaptées aux spécificités du secteur agricole.

Intervenant à cette occasion, le directeur de l’APEFEL Khalid Saidi s’est félicité des efforts remarquables des acteurs de l’agriculture à Souss-Massa qui ont veillé durant tous les mois du confinement à approvisionner le marché national par les légumes et fruits d’une manière régulière et continueront à honorer leurs engagements malgré la crise sanitaire mondiale.

« Si, au début du confinement, la situation épidémiologique a été « gérable », l’augmentation soudaine de cas infectés qui a touché même quelque ouvriers, a mis en péril l’activité agricole dans un moment où il est crucial d’assurer la continuité de la production et de l’approvisionnement des marchés », a-t-il précisé tout en appelant l’ensemble des composantes de la filière des fruits et légumes à renforcer et appliquer rigoureusement les mesures sanitaires et préventives, mise en place dans les lieux de travail et au niveau du transport du personnel.

Pour sa part, le président de l’AMCOM, Abdelfattah Baâlla a fait remarquer qu’avec la montée considérable du nombre de personnes infectés à Souss-Massa, cette campagne de cinq semaines souhaite préserver les postes d’emploi existants, assurer la continuité des recrutements, ainsi que garantir l’approvisionnement des marchés aussi bien au niveau régional que national tout en préservant l’activité exportatrice.

“Elle consiste d’une part, à réaliser une large sensibilisation par des unités mobiles équipées de matériel audiovisuel dans les souks, les marchés de fruits et légumes, les douars,les Mouquefs et les agglomérations , et d’autre part, à dispenser des séances de sensibilisation au profit des transporteurs, ouvrières et ouvriers agricoles, chefs d’équipe, techniciens et cadres au niveau des termes et stations de conditionnement », a relevé le responsable agricole.

De son côté, le président de la Fédération interprofessionnelle de production et d’exportation des fruits et légumes (FIFEL) Houcine Aderdour a fait savoir que les coûts supplémentaires de production générés par la période de confinement, notamment les exigences sanitaires et les nouvelles mesures de transport de la main-d’œuvre n’a pas empêché le secteur stratégique qu’est l’agriculture de continuer la production et le rendement au niveau des exploitations agricoles et des stations de conditionnement.

« Pour lutter contre toute propagation de la pandémie, au sein des unités agricoles, des équipes de conseillers agricoles expérimentés de de l’Office National du Conseil Agricole (ONCA) et de l’Office régional de la mise en valeur agricole de Souss Massa (ORMVA), sont mobilisés avec les moyens logistiques et les outils de travail et effectueront des visites aux différentes fermes agricoles et des unités de production et de conditionnement pour sensibiliser le personnel », a noté M. Aderdour.

Au programme de cette campagne figurent, également, des séances de sensibilisation au niveau des fermes et stations de conditionnement, des séminaires de groupes de 20 personnes, outre l’affichage, la distribution et la diffusion d’un ensemble de supports de communication.

Ont pris part à ce conclave, notamment, le gouverneur de la province, Jamal Khallouq, le directeur général de l’ONCA, Jaouad Bahaji, le directeur régional de l’agriculture, Noreddine Kassa ainsi que des professionnels de l’agriculture.